Les fidèles de l’EFLC de la paroisse francophone de Yelwa à Garoua ont réuni plus de 6.000.000F Cfa pour la construction du temple.

L’ambiance de ce dimanche à l’EFLC paroisse francophone de Yelwa était celle de fête. Les fidèles de cette paroisse, endimanchés se sont livrés à cœur joie à la louange, l’adoration et même la collecte des fonds destinés à l’élévation du mur de la chapèle, dont les travaux ont déjà été amorcés.

Les lectures bibliques du jour, dans Aggée 1 : 2-11, Malachie 3 : 6-12 et 1chronique 29 : 1-5 et 9 portaient sur le don volontaire, une manière de préparer les fidèles au moment crucial de la célébration : les offrandes.

Le prédicateur du jour, le Révérend Gounone Pierre a extrait son texte d’exhortation dans le livre de Proverbes 18 : 9 « celui qui se relâche dans son travail est frère de celui qui détruit ». Il a mentionné que c’est un appel du sage Salomon à toute personne qui entreprend un travail ; elle doit l’achever en d’autres termes, « celui qui a commencé à construire le temple doit l’achever ». Le pasteur a reconnu que le texte d’Ecclésiaste corrobore ses dires ; en effet, dans Ecclésiaste 7 :8 il est écrit « mieux vaut la fin d’une chose que son commencement ». « C’est la fin d’une entreprise qui donne gloire à une personne». Le pasteur a achevé son exhortation en rappelant que la volonté est également très importante quand on veut entreprendre un travail et pour sa finition également ; c’est pourquoi, « nous allons juger de notre volonté d’achever le temple à la qualité de notre don » a-t-il poursuivit. Le problème du chrétien est qu’il n’est pas convaincu qu’il donne à Dieu. Or, toute personne qui fait un don prépare son séjour dans l’éternité. Les promesses faites par le Christ son des promesses « valides » sur lesquelles le chrétien doit fonder sa foi. Le pasteur a demandé à chaque fidèle de traduire sa volonté de construire le temple en ce jour, en participant de manière volontaire au don pour que la somme de 10.000.000F Cfa fixée soit atteinte.

Après ce moment d’exhortation, il y a eu la phase des collectes, pendant laquelle chaque groupe ethnique est passé donner son offrande, sous des airs de louange. Les différents invités venus pour la circonstance se sont également livrés à cœur joie au don. Total récolté en ce jour pour la construction du mur du temple, 6.360.635F Cfa.

Rappelons que les 10.000.000F Cfa visés ne sont destinés qu’à l’élévation du mur de l’église en construction. Le coût total pour la construction du temple s’élève à 189.000.000F Cfa.

Cette fête marque la fin de plusieurs dimanches de sensibilisation des différents groupes ethniques de la paroisse francophone de Yelwa.

 Mireille Lassou