Canevas_de prière_2015_mois de Mai

Rendons grâce au Seigneur

– pour la stabilité dans l’extrême Nord du pays

– pour sa paix et son amour vis à vis de ses enfants.

Prions pour :

–    La paix, l’unité et la prospérité socio-économique du Cameroun;

–    Que Dieu accorde de la sagesse et de l’intelligence au gouvernement et à l’armée camerounaise pour lutter contre l’insécurité ;

–    Toutes les activités de la Jeunesse, de l’église et pour le pays ;

–    Les examens et concours ;

–    Les travailleurs du secteur formel et informel ;

–    L’unité des peuples du Cameroun ;

–    Bénissons le Seigneur pour la fête nationale ;

–    L’unité des chrétiens de l’EFLC et de toutes les dénominations ;

– pour les pasteurs nouvellement affectés dans notre église.

La paix, la joie et l’unité dans les foyers.

Unité dans le Christ !

« Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. » 1Corinthiens 1 : 10.

(Lire tout le chapitre 1). La vérité aujourd’hui est que tout chrétien sait que le Christ nous appelle à être unis mais force est de constater que cette unité, dans la réalité, est loin de ce que le Seigneur attend.  Notons deux choses extrêmes, sources de manque de discernement, qui aujourd’hui influencent les églises au détriment de l’unité : soit les membres de l’église s’unissent spirituellement avec n’importe qui et n’importe quoi, soit ils sont tellement séparatistes, qu’ils se séparent même des autres frères. Dans nos communautés, il faut ajouter les attitudes et habitudes tribales source fondamentale de ces deux extrémités.

Une église locale ne peut prospérer ou croitre sans une sainte unité en Christ. Unité et soumission à Christ sont deux points, je veux dire deux piliers essentiels à cet effet. Si l’un de ces deux piliers manque, c’est la division assurée : division au niveau des hommes et grave encore division d’avec Christ. Et donc, il est évident que l’assemblée soit en dehors de la volonté de Dieu.

A la lumière des 10 premiers versets, nous comprenons que l’union que Dieu veut est une union où Christ est le chef. Cela se concrétise par une union basée autour du message de l’Évangile et une union basée sur la sagesse de Dieu. Pourtant aujourd’hui, triste est de constater les membres de l’église suivre un homme, ou un groupe au lieu de suivre le Christ.

Certains membres de l’assemblée de Corinthe se sont comportés ici comme des personnes qui ne connaissent pas le Seigneur : Ils se sont cherchés des leaders autres que Jésus-Christ : (v.12) :

–          Animés par le tribalisme, les uns se revendiquaient de Paul car il avait un côté très paternel (1 Thessalonicien 2). Qu’en est-il de ta communauté et de l’EFLC en général ?

–          D’autres très légalistes avaient formé un groupe avec Pierre pour leader car il avait du mal à quitter le judaïsme (Galates 2). Qu’en est-il de ta communauté et de l’EFLC en général ?

–          D’autres encore, qui aiment bien marcher par la vue se réclamaient d’Apollos : Un jeune homme très éloquent (Actes 18 :25-26). Qu’en est-il de ta communauté et de l’EFLC en général ?

–          Et enfin, ceux qui se croyaient plus spirituels, au-dessus des autres, s’affirmaient suivre Christ seul ; motivés par l’orgueil. Qu’en est-il de ta communauté et de l’EFLC en général ?

Il nous faut comprendre que le groupe d’individus que constitue une église est un groupe de personnes que Dieu sanctifie ensemble, c’est-à-dire qu’en nous appelant à être en communion avec son Fils, Il nous accorde la faveur de partager la sainteté du Messie (v.2). Remarquons que l’apôtre Paul insiste sur le fait que notre croissance spirituelle est une œuvre de Dieu : c’est Lui qui affermit toute chose (V.8).

Hélas !  l’église locale est divisée parce qu’au lieu de s’unir sous l’autorité de Christ, nous avons préféré suivre des hommes. Or, quand Christ n’est plus Celui qui nous lie, notre attitude devient charnelle ; c’est-à-dire que le groupe cesse de marcher par la volonté de l’Esprit pour marcher selon les réflexions ou les réflexes humains. Au lieu de chercher à éveiller le fruit que produit l’Esprit entre eux, tel l’amour, des groupes se créent et écrasent les autres groupes qui n’avaient pas le même leader.

D’ailleurs, il est écrit : « Je t’en conjure devant Dieu et devant Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » 2 Timothée 4 : 1-4

Dieu nous rachète individuellement du péché ® Dieu nous fait intégrer le corps de Christ ® Dieu nous fait grandir dans un même esprit ® Dieu nous équipe ensemble pour être capable de le servir.

Ainsi donc, mes biens-aimés en Jésus-Christ,

  • Si nous nous rappelons à quel prix a été formée l’Église, nous n’aurons peut-être pas envie de diviser ce que Dieu a assemblé.
  • Si nous nous rappelons que cette assemblée est créée par Christ au prix de son sang, nous n’aurons pas envie de nous revendiquer de tel ou tel homme mais, de Christ seul.
  • Si nous nous rappelons que c’est Christ qui est notre vie, nous garderons le réflexe de ne pas nous unir avec ceux qui introduisent un autre nom que celui de Jésus en ce qui concerne le salut, selon qu’il écrit : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. » Actes 4 : 12

Recherchons donc l’unité mais, pas à n’importe quel prix. L’unité que Dieu veut est uniquement avec ceux dont le salut ne dépend que de l’œuvre de Christ sur la croix. Amen.

V.M.