Soumettons-nous à Dieu.

« Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous, Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. » Jacques 4 : 7

Quelle joie! Quelle consolation! La bienveillance et la compassion de Dieu sont sans limites.

Dans les périodes de troubles, lorsque les guerres et les bruits de guerre éclatent, lorsque le monde s’écroule et que les hommes et femmes sont terrifiés, le chômage, la violence, les crimes, la misère, la maladie…  et quoi d’autres encore ! Dieu, LUI, demeure fidèle. Notre espérance est assurée en Lui.

Biens-aimés, remarquez, quelqu’un peut-il être tenté par ce qui ne lui plait pas ou par ce qu’il n’aime pas ?  l’une des plus importantes leçons de vie que nous pouvons apprendre c’est que nous sommes responsables de nos choix. Nous sommes aujourd’hui le résultat de nos choix d’hier et nous serons demain le résultat des décisions que nous prenons aujourd’hui.

Nous  sommes interpellés à reconnaitre le danger du péché non combattu, et nous soumettre  à notre Seigneur. Dans cette soumission, nous recevons l’étonnante puissance de Christ qui nous rend plus que vainqueurs.

Dans les Psaumes 73, Asaph confesse sa déception parce qu’il lui apparaît que les méchants prospèrent alors que lui-même fait l’expérience de grandes difficultés, pour lui c’est une injustice ce combat qu’il mène intérieur. Mais au verset 16 à 18, nous lisons :  « Quand j’ai réfléchi là-dessus pour m’éclairer, La difficulté fut grande, à mes yeux, Jusqu’à ce que j’eusse pénétré dans les sanctuaires de Dieu. Et que j’eusse pris garde au sort final des méchants. Oui, tu les places sur des voies glissantes, tu les fais tomber et les mets en ruines. »

Quel sort final ! N’envions pas ceux qui dans le succès apparent sont corrompus et arrogant. Sans Christ, leur fin est un désastre indescriptible. Considérons toujours le succès à la lumière des valeurs éternelles.

Sans Christ, la vie n’est qu’une vanité et que de la boue; avec Christ nous avons tout ce dont nous avons besoin tant que nous sommes sur terre, et pour notre avenir éternel!

Mon frère, ma sœur, as-tu déjà vu Dieu laisser l’un de ses enfants tombé ? Certainement pas non, alors Il ne commencera  pas par toi. Dieu ne nous a pas laissés sans secours, car il est dit dans Hébreux 4 :16 « Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. »

Be bless ! (V. M.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *