La Prière : Une rencontre de la soif de Dieu et de ta soif.

 « Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. »

Jean 4 : 10.

Lorsque le chrétien proclame sa foi chrétienne à travers le symbole des Apôtres « je crois en Dieu… », c’est une déclaration devant les hommes et les esprits invisibles, de son appartenance à la famille du Seigneur donc de sa conformité au Christ dans l’Esprit Saint à la gloire de Dieu le Père. En réalité, c’est un mystère, un mystère qui exige que le chrétien  y croie en demeurant dans une relation vivante et personnelle avec le Dieu vivant et vrai. Cette relation est la prière.

La prière, avant d’être un exercice, est tout d’abord un don de la grâce de Dieu. Et notre réponse à ce dernier consiste à prendre du temps de rencontre avec Dieu.

C’est justement dans ce passage de Jean 4 :6-10 que se révèle la merveille de la prière. Au bord du puits où nous venons chercher notre eau : là, le Christ vient à notre rencontre, il est le premier à nous chercher et c’est lui qui demande à boire. Jésus a soif. Il exprime ainsi le profond désir de Dieu à notre égard, combien Dieu nous désire.

Paradoxalement, la réponse de la femme, nos réponses sont souvent une réponse à la plainte du Dieu vivant :  »  Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l’eau.!  » (Jérémie 2 : 13), une réponse de foi à la promesse gratuite du salut : « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. »  (Jn 7 : 37-39), une réponse d’amour à la soif du Fils unique : « Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l’Écriture fût accomplie : J’ai soif. » (cf. Jn 19 :28 ).

Durant ce moment, Dieu nous tire de l’erreur à la vérité, du péché à la grâce, de la perte au salut, de son ignorance de Dieu à la connaissance et adoration du Fils de Dieu.

La prière, que nous le sachions ou non, est la rencontre de la soif de Dieu et de la nôtre. Dieu a soif que nous ayons soif de Lui.

 » Si tu savais le don de Dieu ! « , l’humilité, la confiance et la persévérance nécessaires pour vaincre les obstacles du manque de temps, de la tentation du découragement face aux difficultés (distractions, sécheresses, paresse spirituelle) de cet exercice serait ton partage de tous les jours.

Que Dieu vous  bénisse et vous donne d’avoir davantage soif de Lui.

Adèle & Valentin Makomra

3 réflexions au sujet de « La Prière : Une rencontre de la soif de Dieu et de ta soif. »

  1. Merci pour ces paroles si encourageantes! Que le Seigneur fasse de nous des Hommes de prière afin de détruire les fondations du malin établies autour de nous. Amen

  2. Soyez bénis serviteurs de Dieu!
    Seigneur Jésus apprends-moi à désirer ta présence dans la prière, dans les bons moments comme dans les plus difficiles afin d’être toujours remplie de toi. Merci Oh Père pour cette véritable arme spirituelle. Amen!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *