Encouragements dans les moments de tentation

« Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »
1 Corinthiens 10 :13

En ce début de semaine où nous sommes appelés à vaquer à de nombreuses activités, qui peuvent parfois être sources de compromission, de tentation, d’incertitude etc…, souvenons nous des promesses de notre Seigneur exprimées à travers ce verset :

Promesse 1 : Aucune tentation ne vous est survenue qui ne soit humaine. Notre Seigneur qui est le créateur de l’Univers et qui est l’Omniprésent, NOUS ASSURE que quelque soit l’ampleur des tentations auxquelles nous pouvons faire face, il y’en a aucune qui ne soit humaine.

Promesse 2 : et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces. N’est ce pas merveilleux et ô combien reposant de savoir que le Dieu auquel nous appartenons, nous préservera dans sa Fidélité afin que l’ampleur de la tentation n’aille au delà de nos forces; il connait ma force, il connait la tienne parce qu’Il nous connait individuellement toi et moi; de ce fait, il n’est pas question de dire plus tard au Seigneur  « Dieu, toi-même tu savais, c’était plus fort que moi ». le problème ou le dilemme auquel tu fais face n’est pas au dessus de toi qui appartiens au Dieu Fidèle!

Promesse 3 : mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. Pendant que nous sommes  tentés, Dieu prépare déjà pour nous le moyen d’en sortir. Qui prépare la sortie ? Non pas nous, mais Dieu! Rappelons-nous que la solution à  nos problèmes se trouve toujours chez Dieu, à travers Sa Parole.Sois béni(e) mon frère, ma sœur Chrétien (ne) . Retient que : s’il arrive que tu sois tenté dans tes pensées, dans ta chair, par tes collègues, tes amis, tes supérieurs, ton conjoint(e), tes enfants, tiens ferme en te fondant sur ce passage de la parole et garde la foi, garde la flamme pour continuer de briller par ton témoignage d’enfant de Dieu.

Adèle Makomra

L’amour dans la vérité

« Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur, »

1 Pierre  1 : 22

  La force du chrétien, la puissance ou le rayonnement de l’Eglise, se trouve dans l’humble soumission à  la Parole de Dieu. Cette parole de vérité, comme le dit l’Apôtre Pierre, sanctifie, purifie les âmes, et est source du véritable fondement d’une manifestation d’amour sincère. La vérité et l’amour constituent ainsi un couple inséparable ; deux concepts bibliques inséparables pour le chrétien dont l’un ne saurait être sans l’autre. Mais le défi fondamental de la vie chrétienne est de maintenir ensemble, les exigences de la vérité et l’application de l’amour car force est de constater que beaucoup de maux ou de dérives proviennent de la négligence d’un de ces deux concepts.

D’une part, l’on a tendance à vouloir s’ériger en maîtres de la vérité, à traquer l’erreur chez les autres, à se spécialiser dans le repérage des erreurs et des fautes des autres oubliant les  nôtres . A  ce moment la vérité, au lieu d’être considérée comme un instrument au service de son prochain, devient plutôt une arme qui blesse, qui décourage, qui disqualifie : ceci est un manque d’amour. C’est pourquoi l’apôtre Paul nous invite à dire « la vérité avec douceur » Eph.4 :15.

  D’autre part, l’on a plutôt tendance à étouffer la vérité au profit d’un amour qui tolère ou qui laisse tout passer.  Ceux qui n’agissent pas ainsi sont accusés de manquer de tolérance, d’amour et d’esprit d’ouverture ou sont même traités de « fanatiques » et « d’intégristes ». Ici, très rapidement, on relativise la vérité et on banalise l’erreur. Regardons combien aujourd’hui, sous le prétexte de « par amour », ou de « ne considérer que ce qui nous unit en oubliant ce qui nous sépare »,  les chrétiens se laissent séduire, ils ferment les yeux sur le mensonge, sur la tricherie, acceptant des compromis, méprisant la parole de Dieu.

Pourtant la Parole précise bien que l’amour doit se vivre dans la vérité. Notre premier amour doit être un attachement à la vérité, à ce qui est vrai. On ne peut pas s’aimer dans le mensonge. L’amour exige la vérité et de même,  la vérité exige l’amour car il  « ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité ». 1cor13 :6

Ainsi, Sachant que dans l’exercice de la piété, dans la compréhension des Ecritures, dans notre engagement chrétien, nous avons des limites à cause du péché qui est en nous,  veillons à ne pas relativiser ou à remettre en question  la vérité biblique. Tout au contraire, à l’image de l’amour de Christ manifesté, apprenons à dire et à vivre humblement la vérité dans l’amour, à haïr le péché et à aimer le pécheur, dans la vérité.

Puisse le Seigneur nous donner d’apprendre à pratiquer la vérité.

 Excellente semaine en Jésus.

Adele & Valentin MAKOMRA

Prendre soin des siens : un investissement sûr

 «Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle. » 1Timothée 5:8

          La parole est bien claire, le Seigneur dit que l’on doit bien soigner sa relation avec ses parents afin de jouir d’un bien-être et d’avoir une longue vie sur la terre (Deutéronome 5 :16). Bien-aimé nous devons honorer nos parents, en leur obéissant, en les respectant, en les acceptant, en les appréciant chaque fois que cela est nécessaire, et en les aimant malgré tout. C’est à ce prix que la cellule familiale se portera bien, et toute la nation aussi.

             Ce verset de la semaine est vraiment fort. Le Seigneur dit de celui qui n’a soins de sa famille qu’il n’a aucun droit de se dire chrétien. La manière dont nous traitons nos parents plus âgés et vieillissants, les membres de nos familles, ceux avec qui nous habitons sous le même toit, montre comment nous vivons notre vie chrétienne et montre si notre foi en christ est vaine ou pas. Bien-aimé il nous faut donc éviter d’avoir envers eux des attitudes déshonorantes.

             Plusieurs disent : nous avons beau faire et prier mais nous n’y arrivons pas. Seulement, nous oublions en général de regarder leur cœur, le siège de toutes les émotions. Il est plus que nécessaire de laisser l’Esprit de Dieu qui sonde les cœurs et les reins nous guider à discerner la meilleur façon d’y arriver. Sachons, bien-aimé, que nous avons tous des faiblesses, des défauts et des inconstances, des erreurs. Dieu, seul, est un parent parfait et si tu mets toute ta confiance en Lui alors IL agira pour le bien être de toute ta famille.

            Bien-aimés, si nous sommes incapable d’y arriver ou de le faire,  le Seigneur dit: «ce qui est impossible à l’homme, est possible à Dieu » (Mathieu 19,26) et  » tout est possible à celui qui croît  » (marc 9,23) la parole de Dieu, seule, est la vérité et elle réalise toujours ce qu’elle dit.

             L’obéissance à la parole du Seigneur apporte la liberté. Si tu es encore en colère avec un parent alors tu lui laisses encore l’occasion de contrôler ta vie. Il te faut prendre une décision courageuse pour faire la paix avec tes parents, tu auras ainsi la paix du Seigneur. Tu seras libéré de toute malédiction et maladie qui fatiguent ton cœur. Pour cela, il te faut admettre qu’il y a problème, ensuite ne pas le cacher et enfin courir à la réconciliation au nom du Seigneur Jésus-Christ.

             Si nous espérons voir la joie et le bonheur à notre tour dans la vie de nos enfants, nous devons appliquer cette loi de Dieu à nos vies. Ne pas le faire c’est dresser des murs devant nous et autour de nous, nous empêchant ainsi d’entrer en possession des bénédictions de Dieu pour nous et les nôtres.

             Aussi, nous devons toujours prendre soins de nos proches, de ceux qui habitent sous le même toit que nous, prié et méditer la Parole de Dieu ensemble. Adresser à Dieu des prières et des  supplications pour le salut de leurs âmes. Ils viendront d’eux-mêmes, attirés par l’Esprit de Dieu,  pour entendre la parole du Seigneur et être sauvés à leur tour.

             Que le Seigneur nous donne de comprendre qu’honorer nos parents selon sa Parole, c’est notre meilleur investissement pour la vie. 

Excellente semaine en Jésus et que Dieu vous bénisse.

Adele & Valentin MAKOMRA

 

Situation des chrétiens au Mali « Qu’en est-il des missionnaires de l’EFLC ? »

Bonjour bien-aimés! Les informations...
Pasteur Lazare Naïda 6 avril 21:41
Bonjour bien-aimés!
Les informations officielles relayés par les media sont réelles. Toutefois, elles ne parlent pas de la situation des chrétiens dans la zone occupée par les Touaregs et les islamistes: Gao, Kidal et Tombouctou.
Voici une alerte reçue ce jour d’une responsable chrétienne basée à Bamako:
« … la situation s’empire car au nord les islamistes commencent à détruire les Églises et piller les domicile des pasteurs. (un pasteur) … de GAO a été victime de pillage. Même son véhicule a été enlevé, sa maison saccagée. »
Ce pasteur a pu se sauver et trouver refuge à Mopti, avec sa famille et d’autres chrétiens.
La menace islamiste contre les chrétiens est à prendre au sérieux...
Face à cette publication du Pasteur, nous nous demandons :

Qu’en est-il de nos missionnaires de l’EFLC au Mali ?

Biens aimés, je pense que c’est le moment pour nous de mettre davantage les genoux au sol pour intercéder auprès de Dieu, Père de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ,  pour les chrétiens du Mali et particulièrement pour nos missionnaires qui se trouvent dans ce pays.
Valentin Makomra

Notre Seigneur est très jaloux de notre amour

« L’Eternel est un Dieu jaloux… »   Nahum 1:2

L’Eternel t’a-t-il choisi et faire de toi son enfant ? Il ne peut pas supporter que tu puisses en choisir un autre. T’a t-il racheté par le sang de son unique fils ? Il ne peut pas endurer que tu puisses penser que tu t’appartiens, ou que tu appartiens à ce monde. Il t’a aimé avec un tel amour qu’il ne voudrait pas être dans le ciel sans toi ; Il ne supporte pas de te voir périr, et Il ne peut pas supporter que quelque chose puisse s’interposer entre l’amour de ton cœur et lui-même.

 Il est très jaloux de ta confiance. Il ne t’autorisera pas à avoir confiance en un bras de chair. Il ne peut pas supporter que tu puisses te rendre à des citernes crevassées, quand la fontaine surabondante t’est gratuitement accessible. Quand nous nous appuyons sur lui, il est heureux, mais quand nous transférons notre dépendance à un autre, quand nous comptons sur notre propre sagesse, ou la sagesse d’un ami; ou le pire de tout, quand nous avons confiance dans nos propres oeuvres, il est fâché, et nous châtiera afin de nous amener à lui-même.

 Il est aussi très jaloux de notre compagnie. Il ne doit y avoir personne avec qui nous conversons autant qu’avec Jésus. De demeurer en lui seulement, c’est là le véritable amour;

Par contre communier avec le monde, trouver une consolation suffisante dans nos commodités charnelles, préférer même la société de nos frères chrétiens à notre relation secrète avec lui, c’est là une chose douloureuse pour notre Seigneur jaloux.

Il est désireux de nous voir habiter en lui, en prenant plaisir à une communion constante avec lui-même; et beaucoup des épreuves qu’il nous envoie sont dans le but de séparer nos coeurs de la créature, et de les fixer plus attentivement sur lui-même.

 Que cette jalousie qui veut nous garder si près de Christ nous soit aussi un réconfort, car s’il nous aime d’un si grand amour nous pouvons être certains qu’il ne voudra pas qu’il nous soit fait le moindre mal, et il nous protégera de tous nos ennemis. Oh que nous puissions avoir la grâce ce jour de garder nos cœurs dans la chasteté sacrée pour notre Bien-aimé seulement, fermant avec une jalousie sacrée nos yeux à toutes les fascinations du monde!

Que le Seigneur vous bénisse! V.Makomra