Ne vous inquiétez de rien

« Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces » 

Philippiens 4 : 6

 

Chaque lundi matin, Il nous arrive parfois de penser à tout ce que nous allons ou devons accomplir pour la semaine, pour la journée. Les tâches et les besoins sont nombreux, les responsabilités semblent parfois également beaucoup plus grandes que nos faibles épaules. Et face au flot d’interrogations qui se posent à nous dans notre fort intérieur et qui apportent de l’inquiétude dans nos vies, le Seigneur à travers l’Apôtre Paul, nous  exhorte : « ne vous inquiétez de rien ».  comment ne s’inquiéter de rien lorsque les problèmes financiers nous poussent à bout, que les sollicitations familiales nous tiraillent de part et d’autre, que nos projets de vies semblent être maintes et maintes fois reportés ? Que nous attendons en vain quelque chose qui au fil des années ne se manifeste pas ? Mais la Bible réponds : « Ne vous inquiétez de RIEN ». Pour le Seigneur, il y’a AUCUNE situation qui doive nous mettre dans le trouble en tant que chrétiens, puisque nous avons un Dieu qui est aussi un Père, dont la fidélité et l’excellence ne sont plus à démontrer. Lorsqu’on considère la vie de Paul, ce dernier vivait dans la précarité, emprisonné et persécuté de toute part, porteur d’une écharde physique dont il se serait bien passé. Mais considérons la façon dont il voyait la vie. Parce qu’il jouissait d’une communion étroite avec le Seigneur, Lui faisant connaitre le moindre de ses besoins et plans sans s’y attarder davantage, il nous donne dans les épitres, un exemple concret de foi et de confiance dans le Seigneur. Dieu va agir pour mon besoin ; et même s’il n’agit pas, c’est toujours bien puisqu’il connait mieux que moi ce dont j’ai réellement besoin et quand. Donc je lui rends des actions de grâces.

Par le passage de ce matin, Paul nous exhorte à transformer tous nos sujets d’inquiétude, nos besoins, en sujets de prière au Seigneur. L’on a souvent l’impression que telle affaire est tellement négligeable qu’elle ne mérite pas que je dérange Dieu avec, c’est quelque chose que je peux résoudre : rien de ce qui nous concerne n’est négligeable devant le Seigneur. Il s’intéresse aux moindres détails de nos vies, parce qu’il s’intéresse à nous tout court. Alors, n’hésitons pas en tout temps, en tout lieu (débout, assis, en marchant, etc.), que ce soit pour 2 secondes, trois minutes, ou 1 heure de temps, à courir auprès du Seigneur pour lui exposer les situations qui se présentent à nous. Notre communion avec le Père n’en sera que renforcée et notre degré de confiance dans le Seigneur aussi. Laissons le complètement  agir dans nos existences et nous verrons les merveilles qu’Il peut accomplir pour nous. Marcher avec le Seigneur, c’est justement cheminer avec lui tous les jours, à chaque instant, sans jamais se décourager de ce qui peut sembler être un  silence ou un désintérêt de Sa part à notre égard. Le Seigneur est fidèle et c’est un père, un ami qui sait écouter. Puisse le Seigneur nous donner cette semaine, d’apprendre à ne nous inquiéter de rien, mais en toute chose, Lui faire connaitre nos besoins par des prières et des supplications avec actions de grâces.
Excellente semaine en Jésus.

Adèle MAKOMRA